Permis hauturier et cours marins exercices sur caps et relèvements

Exemples sur les caps & les relèvements

Résumé. chapitre 3 page 5.

Exemples de calculs de caps et relèvements.
Le gisement
Les alignements
Relèvement d’un alignement

Exemples de calculs de caps et relèvements.


Les relèvements et les caps sont imaginaires et nous utilisons la déclinaison précédente (3° W) et la courbe de déviation jointe.

Nous étudions plusieurs cas.

Premier calcul

Nous naviguons de Granville à Chausey, le cap compas du voilier = 290°. Nous voulons connaître notre position avec deux relèvements, l’un sur la pierre Herpin Zc = 200° et l’autre sur le phare de Granville Zc= 120°. Précaution pour obtenir un point exact, les 2 relèvements doivent faire un angle proche de 90°
Calcul des Zv?

Résultats:

Pierre Herpin Zc=200°
Déclinaison D=-3°.
La courbe de déviation donne une valeur de -5° pour un Cc de 290°. d=-5°
W = D + d = -3° +(-5°) = -8°
Zv = Zc+W = 200° -8 ° Zv = 192°

phare de Granville
Zc=120° D=-3° et d=-5 (même valeur)
W = D+d=-8°.
Zv = Zc+W = 120 ° -8°. Zv = 112°
Nous verrons dans un autre chapitre comment tracer ces Zv sur la carte

Second calcul.

Nous quittons les îles Chausey et nous calculons notre Cv pour naviguer vers Granville. Quel est notre cap compas ?

Sur la carte, nous déterminons Cv= 120°

La déclinaison indiquée par la rose des vents et calculée en fonction de l’année est égale à 3° W donc -3°.

Calcul du Cap magnétique Cm
D= -3° Cm = Cv-D. Cm=120 -(-3°) = 120 +3 = 123°
Avec ce Cm nous déterminons sur la courbe de déviation la valeur de d pour un Cm de 123 °. d= + 3. 3°

Calcul du cap compas Cc
Cc = Cm – d =123° – (+3. 3°) = 123-3. 3 = 119. 7°. Cc= 119. 7° ou 120°
Nous demandons au barreur de tenir le cap compas de 120°

Note personnelle :

Pour nos latitudes et avec un compas bien compensé, nous pouvons utiliser la variation W pour calculer le Cc à partir du Cv.
Si vous naviguez dans le passage du Drake ou en Antarctique, la déclinaison avoisine les 15°, il est préférable d’utiliser le Cm.

Le gisement

Le gisement (γ ), lettre gamma en grec, est l’angle, que forme l’axe du navire avec la direction d'un point à partir de l’avant du bateau et dans le sens des aiguilles d’une montre. Il permet de situer un point par rapport à l'axe du navire et non par rapport au Nord comme le relèvement. Il se compte de zéro à 360°.
Un gisement se mesure avec un taximètre, dont le zéro coïncide avec la ligne de foi du voilier. On mesure le gisement à l'aide d'une alidade(lien pour explication) qui pivote sur une rose des vents.

Définition du taximètre :
Instrument de navigation constitué par un cercle gradué monté sur une suspension à la cardan qui lui permet de demeurer horizontal. Il est muni d'une alidade qui sert à prendre des gisements lorsque les relèvements ne peuvent pas être observés directement au compas

Relèvement = Cap + Gisement.

Pour passer du gisement d’un point à son relèvement, il suffit donc d’ajouter le Cap vrai du navire :
Zv = Cv + γ

Les alignements

Un alignement est une droite joignant deux amers portés sur la carte et visibles du voilier. Il est constitué par la droite passant par deux amers. Suivre un alignement consiste à placer le navire sur cette droite (les deux amers sont visuellement superposés). Le suivre par l'arrière consiste à naviguer sur cette même droite en s'éloignant des amers.

Relèvement d’un alignement

Un alignement constitue un relèvement vrai (Zv). Il est mesurable sur la carte à l'aide d’une règle. Le Zc de l’alignement permet d'évaluer la variation (W) et d'en déduire la déviation (d).
Alfa = Zv –Zc -D
C’est l’une des méthodes pour construire la courbe de déviation d’un compas et surtout pour déterminer la variation W.
Page mise à jour le 15 mars 2016.


Site réalisé par François & Philippe Yvon © copyright 1999 - 2016 Contact

Total visiteurs : 1011392. Aujourd'hui : 91 visiteurs, connectés : 3