Comment bien s’amarrer ?

Chapitre 10 page 3.

Présentation.

En navigation, l’amarrage n’est pas une technique à négliger. Il conditionne de conserver son voilier en parfait état. Avec un amarrage à couple sur bouées mal fait sur un plan d’eau agité, vous retrouvez le franc bord endommagé, un balcon ou un chandelier arraché. Dans un port, pendant l’hiver, si l’amarrage est mal fait, après une violente tempête, les dégâts peuvent être importants.


Résumé.

Cette page traite le sujet pratique de l’amarrage. Il consiste à maintenir un voilier ou un bateau à moteur contre un quai ou un ponton, à l'aide de bouts.



Il existe plusieurs types d’amarrages.

  1. Le long d’un ponton avec un catway.
  2. Le long d’un quai sans marée ou ponton.
  3. A couple le long d’un ponton sans marée
  4. A couple sur 2 bouées.

1. Amarrage sur un ponton avec un catway ?



La description des amarres est faite, l’étrave face au quai. Si le bateau est amarré par l’arrière, le principe est le même. Chaque amarre a un nom et un rôle.
1 - Les pointes avant (2) maintiennent l’étrave et règlent l’espace du bateau avec le ponton en l'empêchant de reculer.
2 - La garde avant montante empêche le bateau d’avancer et de toucher au quai. Elle est attachée en bout de catway et sur le taquet avant.
3 – La garde arrière descendante colle le bateau au catway surtout si le vent, ou le courant, est traversier. Elle facilite l’accès au bateau. Elle est attachée en bout de catway et sur le taquet arrière. Il est possible de mettre en même temps d’une traversière.
Ordre d’amarrage.
Un équipier descend sur le catway pour maintenir le bateau et régler les pare battages. Un second met la garde avant pour que l’étrave ne touche pas le quai et un troisième fixe la garde arrière pour maintenir le bateau le long du catway. Les pointes sont mises les dernières.

2. Amarrage sur un ponton ou quai ?



1 - La pointe avant immobilise l'étrave et règle l’espace du bateau avec le ponton en l'empêchant de reculer.
2- La pointe arrière immobilise l’arrière et règle l’espace du bateau avec le ponton en l'empêchant d’avancer.
3 - La garde avant montante évite au bateau d’avancer.
4 - La garde arrière montante empêche le bateau de reculer et le stabilise latéralement. Ces deux dernières remplacent les pointes si la place manque à l’avant et à l’arrière pour mettre les pointes.
5 – La garde traversière avant et La garde traversière arrière. Elles ne sont pas toujours obligatoires, mais elles à collent le bateau du quai surtout si le vent ou le courant sont traversiers. Elles facilitent l’accès au le bateau. Remarque. Cet amarrage est une proposition, vous adapterez les amarres en fonction de la topographie du quai ou du ponton.
Ordre d’amarrage
Un équipier descend sur le quai pour maintenir le bateau et régler les pare battages. Un second fixe la pointe avant et un troisième met la pointe arrière. Les gardes sont mises les dernières.

3. Amarrage à couple sur un ponton?


1 - La pointe avant immobilise l'étrave et règle l’espace du bateau avec le ponton en l'empêchant de reculer et le stabilisant latéralement.
2- La pointe arrière immobilise l’arrière et règle l’espace du bateau avec le ponton en l'empêchant d’avancer et le stabilise latéralement. Vous ne devez pas vous amarrer au bateau voisin seulement avec les traversières. Vous devez mettre des pointes avant et arrière, sinon votre bateau fait forcer les amarres de l’autre bateau
3 - La garde avant montante et la garde arrière montante stabilisent latéralemen les bateaux. Elles deviennent obligatoires si le plan d’eau est agité. Les deux bateaux peuvent s’abimer si les mouvements ôtent les pare battages.
4 – La garde traversière avant et La garde traversière arrière ne sont pas toujours obligatoires, mais elles collent les bateaux et facilitent l’accès au le bateau.
Les bonnes manières maritimes et ordre d’amarrage.
Avant, vous demandez au propriétaire du bateau l’autorisation de vous mettre à couple Souvent il vous aide à vous amarrer à son bateau avec les traversières avant et arrière. Vous mettez les 2 pointes et pour la nuit ou en cas de mauvais temps les 2 gardes. Pour descendre sur le quai, vous passez sur pont du bateau devant le mat et non par le cockpit. Il est recommandé de décaler longitudinalement les mats. Si le plan devient agité, les barres de flèche peuvent se toucher et s’emmêler. Gare aux dégâts.

4. Amarrage à couple sur bouées ?


L’amarrage est identique au précédent sauf quelques différences importantes.Les pointes deviennent des amarres qui sont passées en double sur les bouées. Si vous faites seulement un nœud sur les bouées, dans des conditions extrêmes (vent tempétueux et courants violents), il sera impossible de remonter vers la bouée pour défaire le nœud Il est conseillé de les passer en double. Fréquemment dans le Sound des iles Chausey, l’amarrage sur bouées est un exercice difficile surtout si vous arrivez à PM avec un peu de vent.
Les bonnes manières maritimes et ordre d’amarrage.
Avant, vous demandez au propriétaire du bateau l’autorisation de vous mettre à couple Souvent il vous aide à vous amarrer à son bateau avec les traversières vant et arrière. Ensuite vous passez vos amarres avant et arrière aux bouées avec votre annexe.
1 – L’amarres avant et arrière. Elles sont obligatoires, vous devez vous amarrer aux bouées
2 - La garde avant montante et la garde arrière montante stabilisent latéralemen les bateaux. Les gardes deviennent obligatoires si le plan d’eau est agité Les deux bateaux peuvent s’abimer si les mouvements ôtent les pare battages.
3 – La garde traversière avant et La garde traversière arrière. Elles sont mises en premier. Elles collent les bateaux entre eux. Il est recommandé de décaler longitudinalement les mats si le plan devient agité. Les barres de flèche peuvent se toucher et s’emmêler. Gare aux dégâts.


Si vous trouvez le sujet intéressant , vous pouvez le télécharger ce fichier en format PDF. Lien

Page mise à jour le 7 mars 2019.

Site réalisé par François & Philippe Yvon © copyright 1999 - 2019 Contact
Total visiteurs : 2273641. Aujourd'hui : 58 visiteurs, connectés : 1